Savoir-Faire

Au-delà de l’eau-de-vie

Considéré comme le meilleur spiritueux distillé à partir de raisins, le cognac est produit exclusivement dans la région viticole située autour de Cognac, dans le sud-ouest de la France, qui se trouve être également le lieu de naissance de François 1er. Des méthodes strictes et de nombreuses exigences juridiques régissent la production de cet élixir pluriséculaire. Ses origines remontent au XVIe siècle, lorsque les commerçants hollandais commencèrent à distiller le vin français en ce qu’ils appelaient alors un « brandewijn », qui donna son nom au brandy.

Les vertus de la double distillation

La double distillation apparut dans la région au cours du siècle suivant. Elle constituait alors un moyen de protéger les vins lors de longs voyages en mer, tout en réduisant les coûts d’expédition. Cherchant à perfectionner le processus, les producteurs français développèrent cette méthode de distillation dite Charentaise, qui est encore en vigueur aujourd’hui. Grâce aux délais d’expédition, ils découvrirent également que le contact prolongé de l’eau-de-vie et des fûts de chêne améliorait la saveur du breuvage, ce qui permettait même de le consommer pur, sans ajouter d’eau.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

Les XVIIIe et XIXe siècles virent une organisation croissante du marché, notamment grâce à la création de nombreuses sociétés dans la région, afin de collecter les eaux-de-vie et d’établir des relations commerciales avec les acheteurs à l’étranger. Au cours du XXe siècle, les progrès techniques et l’essor des industries du verre, du liège et des étiquettes, permirent de rationaliser la production. Hélas, en 1875, la terrible crise du phylloxéra devait durement frapper les vignobles de la région, 15 % seulement des pieds de vigne survivant à son passage.

Un penchant pour la modernité

Les vignobles furent lentement replantés, en utilisant principalement des pieds de vigne venus d’Amérique et résistant au phylloxéra. En 1909, le gouvernement français définit officiellement le périmètre dans lequel le cognac pourrait être produit. En 1936, il est élevé au rang d’Appellation d’Origine Contrôlée, dont, bientôt, des organismes de réglementation spécifiques protègeront la réputation. Avec succès : aujourd’hui encore, le célèbre spiritueux est senti, agité et dégusté dans quelque 160 pays à travers le monde, véritable ambassadeur de la culture française et de ses savoir-faire.